clotilde valter site

Nos priorités pour Lisieux-Falaise

Le territoire de Lisieux-Falaise a de nombreux atouts : sa géographie, son cadre de vie et surtout des femmes et des hommes de talent. Il a besoin d’être valorisé, dynamisé. La création de l’agglomération de Lisieux-Normandie, les communautés de communes du Pays de Falaise, du Cingal-Suisse Normande constituent incontestablement des atouts. 

Pour aller plus loin nous proposons de retenir 6 priorités

  1. DONNER LA PRIORITE A LA JEUNESSE : elle est l’avenir de notre territoire. Elle prendra le relais : il faut lui donner toutes ses chances c’est à dire les moyens de réussir grâce à l’éducation, la formation, l’épanouissement individuel par le sport, la culture, l’ouverture sur le monde proposée par l’Union Européenne (Erasmus). Les outils existent. Nous avons des formations supérieures à Falaise et à Lisieux dans les lycées publics et privés, professionnels ou non, un IUT. Ancrons les mieux dans nos territoires avec l’appui des collectivités et des acteurs économiques.

  2. DEVELOPPER NOS ENTREPRISES ET L’EMPLOI grâce à la formation et au numérique. Nous avons des chefs d’entreprise dynamiques et innovants mais aussi des artisans, des artistes et des créateurs. Il faut valoriser ces savoir-faire, les développer. Souvent ce sont de petites structures. Il faut les aider, les accompagner au plus près du terrain pour les fonctions support, les fonctions stratégiques et l’innovation.

  3. VALORISER NOS PRODUITS AGRICOLES La renommée de nos produits dépasse nos frontières. Il faut veiller à leur qualité et assurer aux producteurs la juste rémunération de leur travail, développer les circuits courts. L’aide apportée aux agriculteurs aurait besoin d’être mieux adaptée à leurs contraintes (évolution de la production, échéancier de leurs charges et remboursement d’emprunts).

  4. RENFORCER NOS SERVICES PUBLICS avec priorité à la sante, l’éducation et l’accès aux services publics au plus près du terrain. Renforçons nos hôpitaux publics, de recours à Lisieux, de proximité à Falaise avec la perspective d’un pôle Sud-Calvados et poursuivons l’implantation des pôles de santé. Les écoles ont bénéficié de moyens supplémentaires entre 2012 et 2017. Il faut continuer l’effort. Les services publics de demain doivent mieux irriguer notre territoire là encore grâce au numérique.

  5. INVESTIR DANS LES TERRITOIRES RURAUXDepuis 5 ans la DETR a été augmentée un Fonds spécial pour l’investissement local créé. Il faut poursuivre pour faciliter l’implantation d’activités économiques et d’emplois. Le déploiement du très haut débit engagé par le Conseil départemental a pris du retard. C’est un handicap pour nos territoires. Il va falloir accélérer. Le projet du nouveau Président va en ce sens.

  6. OBTENIR JUSTICE POUR NOS INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT. Depuis longtemps, le Sud Calvados souffre du manque d’infrastructures, routières, le Conseil général accordant la priorité à d’autres territoires ! Depuis 2012, nous avons obtenu la réalisation et l’ouverture en 2014 du nouvel aménagement de l’échangeur de Pont l’Evêque pour accéder à Lisieux et au Sud Pays d’Auge (oublié en 2007 !!), celui de la Haie Tondue, obtenu par l’Etat, se heurte à la résistance de la région et du département qui ne respectent pas les engagements pris. Enfin, grâce à Laurent BEAUVAIS et Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, alors Présidents des conseils régionaux de Basse et Haute-Normandie, la Normandie avait enfin obtenu que la Ligne Nouvelle Paris-Normandie figure parmi les 9 priorités arrêtées par le Gouvernement en 2013. Nous regrettons que le nouvel exécutif régional ait, avec celui de la région Ile de France, décidé de lâcher ce projet. De même grâce aux décisions prises par Philippe DURON et Alain LE VERN l’aéroport de Deauville-Normandie avait été choisi comme l’aéroport de desserte de la Normandie. Nous regrettons aussi le retour en arrière du Conseil Régional.


    Clotilde Valter Deputee Calvados Min
    Legislatives Lisieux Falaise Clotilde Valter Min